Lutte contre l’isolement : le centre social porte la nouvelle plate-forme « Faire compagnie »

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Dans le cadre de la 3ème fête des savoirs, Fabien Bazin, Conseiller général, et Christophe Tassano, Directeur Général du centre médico-social intercommunal (CSI) des Portes du Morvan, fidèles à leur politique de lutte contre l’isolement, ont donné le coup d’envoi samedi du programme « Faire compagnie » devant une salle comble, au cours d’une grande réunion publique. Ce lancement qui a réuni près de 170 personnes avait pour but de présenter officiellement aux habitants le nouveau réseau de solidarité et d’entraide afin de les inciter à le rejoindre.

L’édile lormois a présenté la genèse du projet et a tout particulièrement insisté sur le travail partenarial autour du programme. Christophe Tassano, Directeur du Centre social et de l’Association d’Aide à domicile, a ensuite animé la réunion, rappelant les objectifs du réseau de proximité : il s’agit en fait de rompre l’isolement des personnes âgées fragilisées qui sont nombreuses sur le canton mais pas seulement. Il a expliqué que l’isolement social et géographique touche d’autres franges de la population du territoire : les jeunes déscolarisés (sans emploi et sans permis), les familles en situation de déclassement social nouvellement installées, les demandeurs d’emplois, certaines assistantes maternelles qui travaillent à domicile… « Faire compagnie » doit permettre à ces personnes isolées de se (re)créer un réseau relationnel de proximité. Plus généralement la plate-forme contribuera à cultiver l’entraide entre générations en amplifiant les relations de voisinage.

En cela, le programme « Faire compagnie » s’inscrit dans les objectifs fixés par la nouvelle Loi récemment adoptée sur “l’adaptation de la société au vieillissement de la population” qui fait de la lutte contre l’isolement des seniors en particulier, l’un des principaux axes de la politique gérontologique de ces prochaines années.

Notre credo : le mieux-vivre ensemble est l’affaire de tous !

Christophe Tassano a répété comme un leitmotiv que « Le mieux-vivre ensemble est l’affaire de tous » : jeunes, vieux, particuliers, professionnels, institutions… Il a précisé à ce sujet qu’à l’instar de tous les partenaires qui ont travaillé sur le projet (associations comme l’Association d’aide à domicile du canton de Lormes, l’Appidale, les élus locaux, la Mission Numérique, les professionnels de santé et du champ médico-social…), il rencontre tous les jours des personnes qui sont prêtes à s’investir bénévolement mais que celles-ci ne savent pas toujours comment faire pour se mettre au service du collectif ?

C’est justement l’objectif de la plateforme « Faire Compagnie » que d’organiser cette chaine de solidarité.

Afin d’expliquer de manière très concrète comment participer au réseau et susciter l’envie auprès du public présent de rallier la « communauté des voisins actifs », (nom donné aux membres du réseau), des mini-scénettes de théâtre forum ont été interprétées par les enfants du primaire de l’atelier d’accompagnement scolaire et périscolaire. Les acteurs en herbe, Chloé et Célia ont, avec humour, illustré pour le plus grand bonheur de l’assemblée des situations où l’on « fait compagnie » : par exemple une mamie qui aide son petit voisin à faire ses devoirs de géométrie, un jeune homme qui se rend régulièrement chez sa voisine âgée pour l’aider à cultiver ses tomates et qui cuisinent ensemble, un autre qui porte ses médicaments à son voisin octogénaire et lui rend tout simplement visite pour s’assurer qu’il va bien… Bref tous les petits coups de main que l’on peut se rendre entre voisins qui sont autant de besoins non couverts aujourd’hui.

Un réseau de voisins qui s’activent

Loin du discours ambiant où l’on nous ressasse à l’envi que nous vivons dans une société individualiste où l’anonymat est la règle, la plateforme compte déjà plus de 150 « voisins actifs ». Certains ont apporté leurs témoignages de ce qu’ils donnent ou leur apporte « Faire compagnie » : Monique Chappé, aide à domicile de l’AADCL a indiqué que les visites de voisins bénévoles chez les bénéficiaires dont elle s’occupe permettent de faciliter ses interventions. Elles sont, d’après elle, complémentaires de l’aide qu’elle prodigue aux personnes qui réclament toujours plus de présence, au-delà des soins, et que Monique n’a pas le temps de leur consacré car sa tournée est minutée.

Jacqueline Richard, lormoise de 84 ans a, quant à elle, expliqué que grâce à « Faire compagnie », un jeune en service civique l’accompagne en voiture chez sa sœur qui habite Brassy pour des après-midis jeux. Elle s’est empressée immédiatement de préciser qu’elle ne veut pas pour autant être « assistée » et participe activement au réseau en rendant à son tour des services à ses voisins. Christophe Tassano souligne à ce sujet que ce n’est pas un service à sens unique et que la réciprocité est une valeur forte de ce programme. Chacun peut apporter quelque chose, à sa mesure : raconter l’histoire des villages aux plus jeunes, faire du baby-sitting, faire un gâteau pour la fête des savoirs… D’ailleurs, le rôle de la plate-forme est de veiller à ce que ceux qui reçoivent redonnent aussi, même si aucun décompte formel ne sera réalisé.

Christian Paul, Député de la Nièvre et Jean-Sébastien HALLIEZ, Président de la Communauté de communes ont rappelé que le territoire a déjà une certaine expérience de la prise en compte de ses situations d’isolement des personnes âgées fragilisées, notamment avec l’action “Port’âges Papot’âges, Webin’âges” qui consiste en des visites de convivialité assurées par des jeunes volontaires en service civique et le prêt de tablettes numériques (avec une flotte de 21 tablettes) dont plus de 50 séniors bénéficient ou ont bénéficié. Mais ils ne peuvent être partout et ont besoin de relais au sein de la population, d’où la nécessité de créer la plate-forme « Faire compagnie », expérimentation innovante socialement qui a vocation à être essaimée.

Aujourd’hui, après deux ans d’existence, le projet s’enrichit et se structure avec le recrutement de deux nouveaux jeunes en service civique et d’un Community Manager, Nicolas Wiorogorski, embauché à l’issue de sa mission de service civique, qui assure la coordination du programme. Une plate-forme internet et téléphonique avec un numéro unique et gratuit sont également à présent opérationnels afin de faciliter la mise en relation entre les voisins actifs les personnes isolées afin de structurer le développement du réseau et encourager les échanges de services de proximité. Le site web élaboré en partenariat avec la Mission Numérique et développé par la société « Pagin’up » est conçu pour être utilisé de manière simple et intuitive et est adapté aux usages des personnes non-technophiles. Pour faciliter leur prise en main du web social, le compte de certains utilisateurs pourra dans un premier temps être administré par le community manager, s’ils le souhaitent, ou une personne de l’entourage pour les personnes âgées.

La réunion s’est achevée par un « apéro Faire compagnie » géant offert par la mairie de Lormes au cours duquel la plupart des participants à la réunion se sont inscrits en direct sur le site web social « Faire compagnie » à l’aide des tablettes tactiles et des animateurs du centre social et de la Mission numérique. Au total, 50 nouveaux voisins actifs ont rejoints le réseau à la fin de la réunion.

Si vous aussi, vous voulez offrir ou bénéficier d’un coup de main, pour partager des moments de convivialité entre voisins ou tout simplement, recevoir un petit coup de fil hebdomadaire pour bavarder, une invitation à faire une promenade, à prendre un petit café, être un papy ou une mamie de proximité pour votre petit voisin dont les grands parents habitent loin, l’aider à faire ses devoirs, lui raconter l’histoire du village…

POUR REJOINDRE LE RÉSEAU :

Connectez-vous gratuitement sur www.fairecompagnie.fr ou téléphonez au 03.86.22.85.47.

Vous pourrez vous inscrire, publier vos annonces, proposer vos services, donner un peu de votre temps, partager des activités avec vos voisins…Grâce à la géolocalisation des annonces, vous trouverez toujours des voisins qui ont les mêmes centres d’intérêts que vous.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »