Speed-dating social : une nouvelle forme d’ateliers

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

 

Le centre social innove pour son assemblée générale

 

Dans la continuité des réunions publiques « Grand remue-méninges » organisées sur tout le territoire en 2012, le centre social intercommunal (CSI) de Lormes, fidèle à sa politique de développer l’itinérance de son action, a tenu son assemblée générale vendredi soir dernier à Brassy. À vocation intercommunale, il veut ainsi aller à la rencontre des habitants, parfois isolés, en zone rurale. Pour cette AG, les équipes du centre social ont voulu donné cette année une dimension et une signification toute particulière au mot RENCONTRE.

En effet, l’association a invité ses adhérents mais aussi tous les habitants du canton à une soirée conviviale autour d’un « Apéro Speed dating » de ses activités avec des ateliers tournants et des rotations comme pour un vrai speed-dating. Pour cette nouvelle formule d’assemblée générale plus libre et conviviale, les participants qui se sont déplacés nombreux, ont pu découvrir au gré de leurs envies les bilans financier et des activités du centre social. Cette découverte s’est faite sous une forme interactive à travers des expositions, des films, des reportages, des revues de presse mais aussi et avant tout des discussions avec l’équipe de professionnels et d’administrateurs Les invités ont ainsi déambulé dans une ambiance « cosy » sur les stands décorés pour l’occasion avec le concours de certains bénévoles et usagers.

 

Le principe qui a tout de suite séduit le public était simple : à chaque coup de tocsin donnant le top départ, chaque participant s’installait spontanément au gré de ses envies autour des guéridons prêtés pour l’occasion par la Compagnie du Globe. Chacun sur leurs stands, les couples ou tandems de professionnels et bénévoles les attendaient. Ils se sont alors livrés à une courte présentation pour briser la glace et engager un “dialogue“ puis les invités ont pu découvrir, apprendre, échanger. Ils ont “tourné” ainsi toutes les 15 minutes de tables en tables et beaucoup ont eu le coup de cœur pour plusieurs activités comme l’atelier scrapbooking…

 

Les habitants mais aussi élus et partenaires étaient ravis de pouvoir ainsi discuter, sans s’éterniser, des principaux thèmes qui les préoccupent : réussite scolaire de leurs enfants, besoins de soutien dans leur rôle de parents, besoins de garde des tout-petits, mise en place des nouveaux rythmes scolaires, lutte contre l’isolement des personnes fragilisées, aide aux personnes âgées…et auxquels le CSI apporte des réponses concrètes.

Christophe Tassano, directeur général du centre social qui s’est beaucoup amusé à faire le modérateur ou l’ « entremetteur d’idées », précise plus sérieusement que « l’objectif de ce type de soirée est de rompre avec l’organisation très statutaire et le formalisme habituel un peu lourd des AG. Nous voulions au contraire en faire un temps délibérément installé dans la qualité des échanges. Bref, donner de la vie à un rapport parfois présenté de manière trop linéaire ». Puis faisant filer jusqu’au bout la métaphore de la rencontre, il ajoute : « Nous avons pour ce faire opté pour une mise en scène qui privilégie le tête-à-tête et le tac-au-tac avec les usagers pour qu’ils fassent part de leurs besoins, souhaits et propositions sur un « tableau des désirs »… l’essentiel, loin des longs discours-fleuves qui endorment généralement l’assemblée, est d’offrir de quoi “creuser” en profondeur mais de manière ludique les activités et fonctionnement du CSI. Ce temps-là ne se compte pas en présentation magistrale mais en rencontre citoyenne du quotidien ».

 

2012, l’année de la sérénité du rayonnement

 

Ces ateliers ont été suivi d’un temps d’échange convivial pour faire une brève synthèse ou plutôt un « speed débriefing » du rapport d’activités. Dans son rapport moral, la présidente Michèle PIEUCHOT a qualifié l’année 2012, d’année du « rayonnement » du centre social :

 

 

?   « Rayonnement » tout d’abord, parce que le centre affiche une bonne santé avec sa large palette d’activités qui dépasse les frontières du canton comme par exemple sa ludothèque itinérante qui parcourt tout le département. Les finances se portent en effet plutôt bien, avec un résultat excédentaire de 18 809 €, pour la troisième année consécutive.

?   « Rayonnement » ensuite avec le renouvellement par la CAF de la Nièvre pour quatre ans de l’agrément « Centre socio-culturel ».

?   « Rayonnement » avec la progression constante de la fréquentation des accueils de loisirs et du relais assistantes maternelles qui est au plus haut depuis 10 ans avec près 45 000 heures et 70% des enfants scolarisés sur le canton qui fréquentent la Cité des enfants et l’accompagnement scolaire.

?   Au-delà de cette légitimation par les habitants, il y a aujourd’hui la reconnaissance institutionnelle aussi puisque l’association a reçu deux prix : celui du concours bourguignon de l’Economie Sociale et Solidaire et le trophée de l’innovation sociale de la Fondation AG2R sous l’égide de la Fondation de France. Ces différentes distinctions récompensent une nouvelle initiative mise en place en 2012. Il s’agit de l’action « Faire compagnie : papot’âges, web’inâges », dispositif labellisé par la CARSAT destiné à rompre l’isolement des séniors, à les accompagner et à favoriser leur vie sociale. Ce dispositif innovant socialement fait aussi aujourd’hui l’objet d’un partenariat avec la Mission Locale du pays Nivernais Morvan pour offrir des stages de vie sociale aux jeunes de 16 à 25 ans en rupture scolaire. Ces stages sont destinés à leur permettre d’intégrer le réseau de visiteurs bénévoles villageois du centre social et ainsi de découvrir les métiers des services à la personne en tension sur le canton.

 

Pour conclure la soirée, chaque tandem a fait un retour sur les propositions faites en ateliers en présence de Fabien Bazin, Vice-président du Conseil Général, Jean-Sébastien Halliez, Président de la Communauté de Communes et Jean-Paul Fallet, délégué départemental de la Fédération des centres sociaux.

 

Parmi les propositions marquantes et les annonces faites durant la soirée, il y a l’ouverture dès la rentrée prochaine d’un accueil périscolaire le matin dès 7h30 à Brassy ; la création de jardins familiaux mais aussi thérapeutiques pour les résidents de l’EHPAD de Lormes ; l’ouverture d’un atelier « équilibre » et de prévention santé pour les séniors ; la réflexion sur la création d’une micro-crèche ou d’un multi accueil à Lormes ; plusieurs parents qui pratiquent les loisirs créatifs et les associations comme le Club d’échecs se sont proposés pour intervenir auprès des enfants dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires dont le centre social s’est vu confier la maîtrise d’œuvre sur toutes les écoles du bassin pédagogique.

 

 

 

 

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »